Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
new-sport

Qualif. Euro 2016 - Match crucial pour les Pays-Bas

, 01:49am

Publié par Eric Leonard

Qualif. Euro 2016 - Match crucial pour les Pays-Bas

Les matches de dimanche risquent de sceller la destinée de plusieurs nations européennes.

Turquie - Pays-Bas : les Oranje pourraient y laisser leur tête

parce que les Néerlandais jouent leur survie. Pas leur qualification, car il ne s'agit plus de ça désormais. Troisièmes à 6 points des Tchèques (2emes) et avec une longueur d'avance sur la Turquie (4e), les Oranje perdront leur place de barragistes en cas de défaite face à leur adversaire du soir. Par son importance, son côté chaud et la tension qui entoure cet évènement, ce match rappelle le barrage de 2005 entre la Turquie et la Suisse. Une rencontre qui s'était terminée en bataille rangée.

les Pays-Bas avaient arraché le point du nul à Amsterdam dans les dernières minutes de la rencontre (1-1). Une frappe de Sneijder, contrée par Huntelaar, avait sauvé des Neérlandais brouillons à souhait.

l'équipe de Danny Blind n'a inscrit que 13 buts depuis le début des qualifications. Un chiffre trois fois inférieur à la précédente campagne dans des éliminatoires pour les Bataves, en 2012 (37 buts). Malgré les présences de Robben, Van Persie, Sneijder et Huntelaar, les Néerlandais sont en panne d'inspiration.

Islande - Kazakhstan : encore une victoire et les Islandais décrocheront le graal

 en cas de victoire, l'Islande décrochera un ticket direct pour l'Euro 2016. En tête du groupe A avec 18 points, les Islandais pourraient bien décrocher leur première participation à une compétition majeure. Un moment historique que les joueurs de la petite île nordique aimeraient partager avec leur public en enregistrant un nouveau succès à la maison.

une victoire nette et sans bavure de l'Islande (3-0). Bjarnason (doublé) et le revenant Eidur Gudjohnsen avaient puni une équipe kazakhe beaucoup trop imprécise pour inquiéter les Islandais.

 Gylfi Sigurdsson, le milieu de terrain de Swansea, a déjà marqué 5 buts et délivré 2 passes décisives depuis le début des éliminatoires. Le leader technique de l'Islande est une arme redoutable. Il le prouve à chaque match.

 

comme l'Islande, le pays de Galles a l'occasion de composter son billet pour l'Euro 2016.

comme l'Islande, le pays de Galles a l'occasion de composter son billet pour l'Euro 2016. Invaincus depuis le début des qualifications, les Gallois réalisent un parcours parfait. Leur solidité et leur efficacité dans tous les domaines impressionnent. Au Cardiff City Stadium, la bande à Gareth Bale n'a besoin que d'une victoire pour assurer sa qualification. Le bonheur est proche.

 un succès marquant contre Israël à l'extérieur (3-0) qui a définitivement lancé le pays de Galles. Un match où les deux stars galloises, Gareth Bale (2 buts) et Aaron Ramsey (1 but), s'étaient illustrés.

le pays de Galles ne s'est pas qualifié pour une compétition majeure depuis 57 ans. C'était lors du Mondial 1958 en Suède.

Gareth Bale et Aaron Ramsey, avec le pays de Galles.
Gareth Bale et Aaron Ramsey,

Norvège - Croatie : malheur au vaincu

barrages. Les Croates ont 15 points au compteur, mais pourraient en perdre un à cause d'une procédure disciplinaire. Si la sanction est confirmée, une éventuelle défaite de la Croatie permettrait à la Norvège de repasser à la seconde place du classement, avec 2 longueurs d'avance. Le vaincu n'aura plus son destin en mains.

une démonstration croate (5-1). Les hommes de Niko Kovac ne s'étaient pas embêtés avec les détails. Perisic, Olic et Brozovic avaient notamment trouvé le chemin des filets.

 la Norvège est mal à l'aise à domicile. Son bilan ne compte qu'une victoire (plus un nul et une défaite) à la maison. Les Scandinaves sont bien plus efficaces à l'extérieur (3 victoires, 1 revers). Pas très rassurant avant d'affronter une équipe croate invaincue à l'extérieur.

Mario Mandzukic au duel avec Leonardo Bonucci lors de Croatie-Italie (Qualifs Euro 2016)
Mario Mandzukic au duel avec Leonardo Bonucci lors de Croatie-Italie

Italie - Bulgarie : la Squadra n'est pas encore tirée d'affaires

 c'est l'occasion pour l'Italie de se détacher en tête du classement et de profiter de la confrontation directe entre la Norvège et la Croatie. Une victoire face à la Bulgarie faciliterait la vie des Azzurri. Les joueurs d'Antonio Conte devront encore attendre avant de valider leur billet pour l'Euro, mais un succès les rapprocherait du but.

 l'Italie avait dû attendre les cinq dernières minutes pour arracher le point du nul. Menée 2-1 durant toute la seconde période, la Squadra avait sauvé les meubles grâce à un but d'Eder, qui fêtait sa première sélection pour l'occasion.

 le meilleur buteur de la Nazionale s'appelle Giorgio Chiellini. Avec deux buts, le défenseur de la Juve partage le haut du classement avec Graziano Pellè et Antonio Candreva.

Giorgio Chiellini (Italie) a marqué trois fois contre l'Azerbaïdjan (dont une fois contre-son-camp)
Giorgio Chiellini (Italie) a marqué trois fois contre l'Azerbaïdjan /new/sport

 

Qualifications Euro 2016 - Groupe D : L'Allemagne domine la Pologne (3-1) et prend la tête

Contrat rempli pour l'Allemagne. A Francfort, les champions du monde ont dominé la Pologne dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2016 (3-1). Cette victoire, acquise grâce à un but de Thomas Müller (12e) et un doublé de Mario Götze (19e, 82e), récompense la bonne prestation offensive des hommes de Joachim Low qui se sont procuré de nombreuses occasions. Cependant, ils ont longtemps été sous la menace de Polonais qui ont exploité de nombreux espaces en contre. Au classement, la Nationalmannschaft récupère la première place du groupe D avec 16 points et deux longueurs d'avance sur leur adversaire du soir.

Les Allemands n'ont pas semblé handicapés par l'absence de Reus, victime d'une fracture de l'orteil. Très inspirés, ils ont, d'entrée, mis beaucoup de rythme et n'ont pas tardé à faire la différence. Grâce au porte-bonheur Müller (1-0, 12e) puis Götze (2-0, 19e), sur deux mouvements lancés sur le côté gauche. Une réelle démonstration de force qui n'a pas duré autant qu'imaginé. Car sur un contre emmené par le Rennais Grosicki, Robert Lewandowski a réduit le score de la tête (2-1, 36e). Semant le doute dans une défense allemande assez friable et mise en danger à plusieurs reprises (29e, 45e et 60e).

 

Malgré ces véritables alertes, les Allemands ont continué d'attaquer. Avec 22 tirs à 15, ils ont été les plus entreprenants et les plus dangereux. Götze a notamment trouvé le poteau (57e) et Hummels les bras de Fabianski sur la ligne (72e). Rendant cette rencontre spectaculaire et longtemps indécise. Le match a finalement basculé quand Götze a repris victorieusement une frappe déviée de Müller repoussée par les pieds du portier polonais (3-1, 82e). Une juste récompense.

Dans les autres matches du groupe D, l'Irlande s'est imposée facilement à Gibraltar (0-4). Avec désormais 12 points, elle se retrouve à la troisième place de la poule, deux longueurs derrière la Pologne et une unité devant l'Ecosse, qui s'est inclinée en Géorgie (1-0). A trois matches de la fin, l'identité des deux premiers, directement qualifiés pour l'Euro 2016, et du troisième, potentiel barragiste, reste à déterminer.

Troisième de son groupe de qualification à cinq points de la première place, les Pays-Bas de Danny Blind jouent un match important jeudi contre le leader islandais en vue d'une participation au prochaine Euro.