Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
new-sport

Lyon Vainqueurs 3-1 mais éliminés par l'Ajax Amsterdam

12 Mai 2017, 08:32am

Publié par Eric Leonard

 Lyon Vainqueurs 3-1 mais éliminés par l'Ajax Amsterdam

L'Olympique Lyonnais n'est pas passé loin de l'exploit. Après avoir failli dans les grandes largeurs la semaine dernière à Amsterdam (4-1), le club rhodanien a su se ressaisir pour bousculer l'Ajax, jeudi au Parc OL, en demi-finale retour de la Ligue Europa. Mais il a manqué un but aux Gones pour pousser les Néerlandais en prolongation et atteindre la finale tant espérée, prévue à Solna, en Suède, le 24 mai prochain.

Poussés par un Parc OL des grands soirs, les hommes de Bruno Genesio enflamment le début de match avant de retomber dans leur principal travers de la saison. Une trop grande fragilité défensive dont profite le Danois Kasper Dolberg, venu tromper Anthony Lopes d'un subtil ballon piqué (0-1, 27e). Au fond du trou, les Lyonnais vont pourtant réagir juste avant le repos grâce à leur homme providentiel. Après avoir transformé un penalty qu'il avait lui-même provoqué (1-1, 45e), Alexandre Lacazette reprend victorieusement à bout portant un centre-tir de Nabil Fekir (2-1, 45e+1) et enflamme le public rhodanien qui ne demandait que ça.

Au retour des vestiaires, la tension est palpable avec des cartons jaunes qui pleuvent de part et d'autre (dix au total et même un rouge pour Nick Viergever en fin de match 84e). Mis sous pression, l'Ajax n'est pas loin de craquer, mais est aussi tout proche de se mettre à l'abri avec une frappe de Donny Van de Beek sur la transversale (79e). Dans la foulée, le coaching de Bruno Genesio s'avère payant. Tous deux entrés en jeu, Maciej Rybus au centre et Rachid Ghezzal de la tête inscrivent le troisième but tant attendu (3-1, 81e). Hélas pour les Lyonnais, ni Fekir, d'un coup franc idéalement placé à l'entrée de la surface (84e), ni Maxwell Cornet d'un tir croisé (88e) n'accrochent le cadre. L'OL s'arrête aux portes de la finale que disputeront l'Ajax et Manchester United.

"Ça fait mal, on fait le match qu’il faut ce soir, au nombre d’occasions notamment. Il fallait mettre trois buts, on l’a fait, mais on a pris ce but qui nous prive de finale, on est tristes ce soir… On aurait dû faire mieux tous ensemble défensivement, ce but encaissé nous a mis dedans, c’est dommage. Moi j’aurais dû mettre ma dernière occasion au fond, les petits détails font la différence dans ces compétitions-là. Ce soir, on a montré un beau visage par rapport à l’aller, c’était un autre OL qui avait à cœur de faire mieux devant son public", a réagi Maxwell Cornet sur beIN SPORTS. Les Lyonnais peuvent avoir des regrets dans cette compétition, mais ont aussi sûrement déjà l'envie d'y revenir avec une finale prévue l'an prochain au Parc OL. 

Manchester United en finale après un nul face au Celta Vigo (1-1)

Manchester United n'avait encore jamais disputé une finale de Ligue Europa, c'est désormais acté ! Favori de cette phase finale, le club de José Mourinho a confirmé sa présence en finale en prenant le meilleur sur le Celta Vigo. Après une victoire à l'aller (1-0), les Mancuniens ont composté leur billet avec un match nul à Old Trafford, jeudi soir (1-1). Un match terminé avec quelques moments de flottement, dans une fin de partie où les Red Devils ont bien failli voir les Espagnols leur voler la vedette... Mais ce sont bien eux qui joueront la finale contre l'Ajax Amsterdam le 24 mai prochain à Stockholm, leur 7e sur la scène européenne.

Les Anglais se sont qualifiés pour la 19e fois sur 19 en Coupe d'Europe après avoir gagné leur demi-finale aller. Une statistique qui a bien failli prendre du plomb dans l'aile, car Manchester United a failli tout perdre à la dernière minute de ce match, lorsque Beauvue a centré pour Guidetti au lieu de tirer... Mais le Suédois, maladroit, n'est pas parvenu à cadrer sa frappe (90e+6). Alors qu'ils avaient le match en main après l'ouverture du score de Fellaini (1-0, 17e), les Red Devils ont souffert en fin de seconde période, après un but de la tête de Roncaglia qui a relancé les Espagnols (1-1, 85e).

Vigo a beaucoup mieux joué dans cette demi-finale retour. Ce sont les Espagnols qui ont eu la première occasion du match, Romero claquant un corner d'Aspas (4e), mais les occasions ne se sont pas multipliées. Manchester a ainsi tranquillement géré cette rencontre jusqu'au dernier quart d'heure. Les Anglais auraient pu mener 2-0 mais, comme lors du match aller, Sergio a réalisé des prouesses, comme sur une frappe à bout portant de Mkhitaryan (49e), un duel gagné contre Rashford (64e) ou encore une frappe rasante de Fellaini (69e).

Puis la tension est montée d'un cran avec ce but de Roncaglia. Les esprits se sont alors échauffés, entraînant même les expulsions de Bailly et de Roncaglia, suite à un tâcle appuyé de Valencia sur un Espagnol. Les six minutes d'arrêt de jeu auraient pu coûter mais les Red Devils ont tenu bon... remerciant au passage le manque de sang-froid de Beauvue face au but. Malgré ce moment de flottement, le club de José Mourinho peut toujours rêver de gagner la première Ligue Europa de son histoire. Et, par la même occasion, se qualifier pour la Ligue des champions la saison prochaine, que la Premier League aura du mal à lui apporter.

Commenter cet article