Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
new-sport

Borussia Dortmund lors du quart de finale aller (2-3), l’AS Monaco

12 Avril 2017, 18:32pm

Publié par Eric Leonard

Borussia Dortmund lors du quart de finale aller (2-3), l’AS Monaco

Dortmund, aligné en 3-4-2-1 a commencé piano. Et face à une équipe de Monaco pleine de certitudes collectives, cela se paie forcément. Bien en place derrière et saignant sur ses sorties de balle, le club asémite a mis tous les ingrédients nécessaires pour profiter des carences défensives du club de la Ruhr. Dans ce match ultra-ouvert, le réajustement tactique opéré par Thomas Tuchel à la mi-temps a permis à Dortmund de montrer un visage tout autre en deuxième période où les Monégasques ont souffert, plié, rompu même. Mais le talent de Mbappé a tout changé.

Comment ne pas parler de lui ? 18 ans et l’aplomb d’un grand. D’un géant même. Son doublé, fait de réussite et de talent personnel, a récompensé une prestation magnifique où ses accélérations ont sérieusement endommagé la défense allemande. Il est également à l’origine du penalty raté par Fabinho. Simplement énorme. Tout comme Thomas Lemar et Bernardo Silva dont la justesse technique est un régal match après match. Le colosse Kamil Glik a tout repoussé. D’abord impeccable, Andrea Raggi a fini par prendre l’eau face à la doublette Dembélé-Pulisic en seconde période.

L’autre prodige français a livré une prestation inégale. Buteur, il n’a cessé de créer des différences par ses dribbles. Mais il a aussi pêché dans la finition et n’a pas toujours fait les bons choix. Auteur d’une entrée magnifique, le jeune américain a prouvé tout le bien que l’on pouvait penser de lui. Remplaçant malheureux de Bartra, Bender s’est fendu d’un CSC terrible tandis que Sokratis a souffert face à la vitesse de Mbappé. Comme tout le monde.

 

Commenter cet article