Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
new-sport

Ce Real sait toujours s'en sortir en coupe d'Europe

8 Mars 2017, 19:23pm

Publié par Eric Leonard

 Ce Real sait toujours s'en sortir en coupe d'Europe

Naples a mis presque tous les ingrédients nécessaires pour créer l'exploit dont tout une ville rêvait. Enfin pendant 45 minutes. Durant la première période, les Napolitains ont imposé un pressing haut aussi intense qu’impressionnant. Ils ont été sur presque toutes les trajectoires de passes. Et ont empêché le Real Madrid de mettre en place son jeu. Mais ils ont manqué de précision. Ensuite, la fatigue et surtout les buts de Sergio Ramos sur corner ont changé la donne. Le Real, qui n'a jamais paniqué, a alors contrôlé le match tranquillement en faisant enfin parler sa maîtrise technique. Comment ne pas parler de Sergio Ramos ! Encore une fois, le capitaine madrilène a dépassé ses fonctions pour être le sauveur du Real avec ses deux buts. Mais il ne faut pas oublier Toni Kroos, qui est aussi à mettre en avant avec ses deux passes décisives pour son défenseur. Si Karim Benzema a été utile en pivot alors que Gareth Bale a été le Madrilène le plus dangereux avant la pause, Cristiano Ronaldo a été, pour sa part, assez discret. CR7 est cependant l'origine du dernier but madrilène. Côté napolitain, Dries Mertens a su être décisif. Marek Hamsik a été excellent quand il a joué vers l'avant, mais beaucoup moins quand il l'a fait vers l'arrière. En défense, Kalidou Koulibaly et Raul Albiol ne sont pas exempts de tout reproche sur les buts

 

Le Bayern élimine sèchement Arsenal en huitième de finale (5-1 à l'aller, 5-1 au retour)

Arsenal avait besoin d'un exploit. D'un match parfait contre un Bayern qui l'avait giflé il y a trois semaines en Allemagne (5-1). Mais cette performance n'a pas eu lieu. Et les Gunners ont été éliminés mardi soir par d'impitoyables Munichois au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions après une nouvelle défaite humiliante (1-5). Paradoxalement, le public de l'Emirates y aura cru, l'espace de 45 minutes. Avant que le match ne prenne une tournure des

Pour la septième fois de suite, Arsène Wenger et les siens quittent donc la compétition dès le premier tour à élimination directe. A trois reprises (2013, 2014, 2017), le Bayern a été leur bourreau. De quoi plonger encore un peu plus profondément la tête des Londoniens sous l'eau, eux qui sont à la peine en Premier League, et affaiblir la position du manager français, que de nombreux médias annoncent sur le départ.

Contrairement à ce que le score laisse entendre, Arsenal a réalisé une entame de match convaincante en mettant l'intensité nécessaire pour déstabiliser le Bayern. Résultat, Olivier Giroud a rapidement touché le poteau (14e). Mais c'est Theo Walcott qui a donné l'avantage à son équipe d'une frappe rageuse au premier poteau qui a trompé un Manuel Neuer coupable comme rarement (1-0, 20e).

Particulièrement actif, l'international anglais a manqué le cadre de près quelques instants plus tard (34e). Et il aurait même pu obtenir un penalty après un contact litigieux avec Xabi Alonso dans la surface (33e).

.

Commenter cet article