Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

new-sport

actualité sportive

new-sport

Le Borussia Dortmund tient le Real Madrid en échec (2-2) et termine 1er du groupe

Le Borussia Dortmund tient le Real Madrid en échec (2-2) et termine 1er du groupe
 
Le Real de Zinédine Zidane avait une "finale" à négocier dans cette Ligue des champions et le test a été manqué (2-2). Les Merengue n'ont pas pu remplir leur contrat, à savoir battre Dortmund pour lui souffler la première place du groupe F, après avoir pourtant mené 2-0. Karim Benzema a montré la voie à la Maison Blanche en s'offrant un doublé (28e, 53e) mais Pierre-Emerick Aubameyang (60e) et Marco Reus (88e) ont permis au BVB d'arracher un nul synonyme d'exploit majuscule.

Les affiches entre le Real Madrid et Dortmund sont devenues un gage de spectacle ces dernières années et la rencontre de ce mercredi soir n'a pas dérogé à la règle. Quel match et quel scénario ! Absente de la première demi-heure, où elle a limité la casse avec un seul but encaissé, la jeune garde jaune, incarnée par Christian Pulisic (18 ans), Ousmane Dembélé (19e) et Julian Weigl (21 ans) a eu besoin de ce laps de temps pour prendre la mesure de Bernabeu. Le temps pour Ronaldo de délivrer deux ballons de but non validés à Benzema (10e) et James (18e). Ces trente minutes passées, Dortmund s'est lâché et s'est hissé au niveau, se procurant aussi des occasions très franches (38e, 40e, 42e).

L'autre mérite de cette génération dorée chapotée par Thomas Tuchel : avoir su faire le dos rond malgré le deuxième but de Benzema. Un doublé dont Weidenfeller l'avait privé quelques secondes plus tôt en sortant une parade monstrueuse à bout portant (53e). Le but d'Aubameyang (60e) lui a redonné de l'espoir, le sauvetage de Reus sur sa ligne (69e) et le poteau de CR7 (78e) l'impression que le sort l'avait élu et c'est en contre que la lumière est venue (88e).

Le Real peut quand même sortir frustré de ce dernier match de poule. James est devenu meilleur passeur décisif du club (7), Carvajal le défenseur de Liga ayant délivré le plus d'offrandes en 2016 (8), Benzema a franchi la barre symbolique des 50 buts en Ligue des champions et la série d'invincibilité (34 matches), démarrée en février, se poursuit. Tout ça pour ne pas terminer premier de son groupe, même si le tirage au sort des huitièmes de finale ne lui laissera peut-être pas tant de regrets.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article