Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
new-sport

PSG - Bâle (3-0)

20 Octobre 2016, 04:10am

Publié par Eric Leonard

La première demi-heure fut une souffrance pour le PSG. Transpercée sur chaque incursion suisse, fragilisée par chaque prise de balle de Doumbia, la défense n'a pas été assez protégée par un milieu poreux. Après 30 minutes, et face à la fragilité de son entrejeu, Unai Emery a choisi de repositionner Adrien Rabiot en sentinelle en lieu et place de Marco Verratti. Paris a alors retrouvé un peu de maîtrise et beaucoup de verticalité. En touchant davantage la balle, Rabiot a su casser les lignes et il est à l'origine de l'ouverture du score en décalant Matuidi côté gauche. A partir de ce premier but, tout a été plus simple pour les Parisiens.

 

Barça-City 4-0

 

 

Pep Guardiola connaît trop bien le Barça pour savoir comment le prendre. Son Manchester City a su le faire déjouer. Pendant un gros quart d'heure, les Blaugrana ont été bousculés. Asphyxiés, même, par le pressing incessant des Skyblues, avec Kevin De Bruyne plutôt que Kun Agüero en pointe.

Durant cette (courte) période, on a même senti l'ogre catalan dérouté. Ses passes étaient approximatives. Mais la glissade de Fernandinho a tout changé. Elle a offert à Lionel Messi le premier de ses trois buts. Et peu à peu, City a perdu pied. Cela ne l'a pas empêché de créer le danger sur le but catalan. Mais les Citizens ont payé au prix fort leurs errements défensifs.

La défense du Barça n'a pas pris de but. Mais les sorties prématurées de Jordi Alba et de Gerard Piqué l'ont quelque peu destabilisé. Lucas Digne et Jérémy Mathieu sont venus épauler Samuel Umtiti au sein d'une arrière-garde au fort accent français. Mention spéciale pour l'ancien Lyonnais, qui a fait preuve d'une belle solidité dans les duels, même lorsque les circonstances l'ont décalé axe droit. Mathieu, lui, sera resté une grosse demi-heure sur la pelouse du Camp Nou. Son expulsion a sanctionné sa difficulté à contenir le virevoltant Raheem Sterling.

Ses retrouvailles avec le public catalan, Claudio Bravo les imaginait sans doute plus heureuses. Elles ont viré au cauchemar. Le gardien chilien de City a cédé une fois, avant de voir rouge. Sa relance et sa sortie hasardeuses ont précipité la déroute mancunienne. Le Camp Nou l'a tout de même chaleureusement applaudi. Son homologue catalan, lui, a sorti le grand jeu quand il le fallait. Marc-André Ter Stegen a réussi deux parades précieuses devant Gündogan (38e) et De Bruyne (64e). Deux parades à des moments clés où City n'avait pas encore rendu les armes. Devant, l'abnégation de Neymar a été récompensée. Le Brésilien a manqué de justesse. Il a même raté un penalty. Mais sa capacité d'élimination a fait mouche dans les dernières secondes.

Le Bayern surclasse le PSV Eindhoven (4-1), l'Atlético l'emporte à Rostov (0-1) et reste leader

Commenter cet article