Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
new-sport

L'Atlético Madrid corrige Gijon (5-0)

17 Septembre 2016, 17:55pm

Publié par Eric Leonard

L'Atlético Madrid corrige Gijon (5-0)

LIGA - L'Atlético Madrid s'est aisément imposé, sur sa pelouse, contre le Sporting Gijon grâce notamment à un doublé de Griezmann et un but de Gameiro pour le compte de la quatrième journée de Liga (5-0). Un deuxième succès de suite qui permet aux Madrilènes de grimper provisoirement sur le podium (3e).

Le stade Vicente Calderon était bleu-blanc-rouge samedi après-midi. Pas uniquement parce que l'Atlético jouait dans ses couleurs traditionnelles, mais parce qu'Antoine Griezmann et Kevin Gameiro lui ont permis de briller. Le premier a inscrit un doublé dont un deuxième but superbe, alors que l'ancien Parisien s'est illustré en inscrivant une splendide frappe du droit. Fernando Torres, entré en cours de jeu a participé à la fête en signant un doublé. Les Colchoneros étaient en démonstration.

C'est un duo sur lequel il va falloir compter à l'avenir. Griezmann et Gameiro, très attendus depuis le début de la saison, sont en train de trouver des automatismes. Et ça promet. Contre Gijon, les deux Tricolores ont plié l'affaire en une poignée de minutes pour mettre l'Atlético à l'abri. En l'espace de cinq minutes, les Madrilènes menaient 2-0. Le meilleur buteur du dernier Euro n'a eu besoin que de cinquante secondes pour ouvrir son compteur en profitant d'une grossière erreur défensive adverse. Son compatriote, arrivé en provenance de Séville cet été, lui a emboité le pas en catapultant une merveille de frappe enveloppée du droit dans le petit filet opposé (2-0, 5e).

Le show tricolore ne s'est pas arrêté là puisque Griezmann en a profité, lui aussi, pour inscrire un but de toute beauté. Une frappe du gauche des vingt mètres (3-0, 31e). Les deux internationaux se sont arrêtés ici sur le plan comptable, mais ils n'ont pas cessé de combiner et de se trouver dans le dos de la défense de Gijon. Une complicité naissante qui devrait permettre à l'Atlético de s'immiscer dans la lutte pour le titre avec le Real et le Barça.

Une fois les deux Français sortis sous les ovations de Vicente Calderon, c'est Fernando Torres qui s'est chargé du spectacle. Sur un centre de Correa, l'attaquant espagnol a conclu à bout portant (4-0, 72e) avant de conclure sur un penalty (90e, 5-0). Ses deux premiers buts de la saison toutes compétitions confondues. L'Atlético était sur un petit nuage.

Commenter cet article